Association Unis Pour la France

Lettre d’une fille de harki à Emmanuel Macron

25 Février 2017, 11:26am

Publié par UPF

Jeannette Bougrab

Jeannette Bougrab

Fière de promouvoir la culture française à l’étranger, mais aussi d’être fille de harki, la directrice de l’Institut français de Finlande répond à Emmanuel Macron.

Cher Monsieur Macron, nous ne nous connaissons pas. Nous ne nous sommes même jamais croisés. Alors vous trouverez peut-être ma lettre incongrue, voire malvenue. Mais nous avons des amis communs, pour lesquels j’ai une profonde estime et qui voteront pour vous. Je respecte leur choix et il m’est même arrivé d’acquiescer, par un simple hochement de tête. Pour Mickaël et d’autres de mes amis, vous incarnez une relève. Il se trouve que, depuis l’élimination de deux personnalités que j’apprécie particulièrement, et elles sont pourtant de bords opposés, je ne regarde plus que du coin de l’oeil la campagne présidentielle. Mais, depuis quelques jours, je la regarde à nouveau. Je ne sais pas si je fais bien. Pour tout vous dire, je suis tombée de ma chaise lorsque vous avez déclamé qu’il n’y avait pas de culture française.

Récupération électorale

Moi, je vis en Finlande et la culture française y est portée aux nues. Le réalisateur multirécompensé Aki Kaurismäki aime tellement la poésie française qu’il n’a pas hésité à publier à ses frais la traduction en finnois de Paroles de Jacques Prévert. Susanna Mälkki, le chef de l’Orchestre philharmonique d’Helsinki, se fait un devoir de diriger les oeuvres des plus grands compositeurs français, de Ravel à Boulez. Faut-il croire, Monsieur Macron, que seuls les étrangers savent apprécier à sa juste valeur la richesse de notre patrimoine culturel français ?

Une autre fois, vous êtes allé en Algérie pour y tenir des propos ahurissants qui assimilent la colonisation française à un crime contre l’humanité et dont la seule justification semble être de vous aider à gagner quelques voix à gauche ou chez des Franco-Algériens à un moment où des quartiers s’embrasent avec l’affaire Théo.

Déclarations incompréhensibles

Ces déclarations sont incompréhensibles de la part de quelqu’un qui veut être le chef de l’État français et qui doit avoir une vision de la France et de sa politique étrangère. Si vous voulez traiter de vrais sujets, vous, ancien ministre de l’Économie, rendez donc visite à Theresa May pour parler du Brexit et de l’avenir de notre coopération bilatérale avec les Etats-Unis et Trump. En Algérie, la situation politique est illisible, le président est invisible, les droits de l’homme et les principes démocratiques sont bafoués, et c’est aussi un des pays les plus corrompus au monde. Quel peut donc être le sens autre qu’électoraliste de cette tirade absurde dans laquelle vous vous êtes lancé, dépréciant la notion de crime contre l’humanité qui avait été introduite à Nuremberg pour juger les criminels du IIIe Reich dont le dessein macabre était d’exterminer les juifs d’Europe ou encore les Tsiganes.

Le crime contre l’humanité n’est pas un accident de l’histoire, c’est un crime intentionnel, des atrocités délibérées. Je n’ose imaginer un seul instant qu’un brillant énarque, sorti dans la botte et qui a intégré la prestigieuse Inspection des Finances, ignore que l’un des chantres de la colonisation était Jules Ferry. Oui, Jules Ferry, lui, le père de l’école républicaine. Convaincu de la supériorité de notre modèle de civilisation, il jugeait que la France avait un devoir moral de répandre ses lumières à des peuples encore plongés dans l’obscurité. Doit-on en conclure qu’au même titre que les SS Jules Ferry serait coupable de crime contre l’humanité ? Ou aussi Albert Camus, Prix Nobel de littérature, qui avait eu un cri du coeur pour son Algérie natale ?

Vous n’êtes que le premier des populistes post-modernes

Ce délire est dangereux. C’est une forme de clientélisme éhonté, qui se pare des oripeaux du droit et de la morale. Je suis une fille de harki, vous ne le savez peut-être pas, de ces soldats musulmans torturés et tués par milliers après l’indépendance de l’Algérie, pour avoir été fidèles à la France. J’entends que vous vouliez faire plaisir à quelques idéologues, mais en cela vous venez de trahir notre héritage républicain. Dès lors, quand Mickaël et les autres de mes amis me parleront de vous, je ne pourrai que m’opposer avec pugnacité en espérant les convaincre de leur erreur de penser que vous incarnez la relève alors que vous n’êtes que le premier des populistes post-modernes.

 Auteur Jeannette Bougrab pour valeursactuelles.com

Commenter cet article

jacck35 08/03/2017 04:32

je voudrais un Président qui ne renie pas son passé, son histoire, sa religion, pour faire un geste

amical, aux autres religions. Au début de la campagne on entendais je suis chrétien etcc.....depuis des semaines ces mots son illisible.....ont ils rejoint la Maison du Père.....?

jacck35 08/03/2017 04:28

Mais il n'y a pas du Charles 9, qui traine ou qui sort de sa léthargie?

Nave Paul 02/03/2017 18:09

Madame ,vous êtes formidable .Je suis fier pour vous et je vous remercie personnellement pour la chaleur que vous avez mise dans mon coeur

العاب فلاش 28/02/2017 21:11

Jeannette, je vous adore.

Exacte !

Lemaire 28/02/2017 20:24

Jeannette, je vous adore.

Hama 28/02/2017 20:21

Exacte !

duplaa Raymond 28/02/2017 17:29

bien envoyé jeannette !!

Henri BERNOS 28/02/2017 11:18

DEUX SEULS MOTS ,MADAME ,
MERCI MADAME .
Un PN de 90 ans

Rachel 27/02/2017 22:41

La colonisation ne résume pas qu'à l'Algérie, les pied noirs et Harkis!!!!!

gustave 27/02/2017 18:28

Mille mercis Madame , J'ai honte de cette" France" des BOBOS de Gauche que s'il venait à être enrôlés pour défendre nos frontières !! s'enfuiraient comme des lopettes et vous protégée ce Mr MICRON par des "MONSIEUR" qu'il ne mérite . Alerte aux citoyens :>Nous voulons un Président .... pas un Avorton !!