Association Unis Pour la France

POUR LA FRANCE: AGIR FORT ET VITE

23 Février 2017, 17:32pm

Publié par UPF

POUR LA FRANCE: AGIR FORT ET VITE

Le prochain président devra réformer profondément le modèle économique et social de notre pays dans un environnement  beaucoup plus difficile que celui que nous avons connu ces cinq dernières années.  A la poussée populiste s’ajoutent les incertitudes économiques et financières. La France et  l’Europe sont à une heure de vérité. Voilà pourquoi il ne faut se tromper ni sur le diagnostic, ni sur les remèdes, ni sur le contexte. La dégradation de l’environnement économique et la volatilité de la situation géopolitique imposent d’agir vite et fort.

Le cœur du déclin de  la France reste l’effondrement de notre compétitivité dont la reconstitution est la clé du retour au plein emploi et à l’équilibre financier. La difficulté supplémentaire, c’est qu’il n’y a guère de place pour une relance budgétaire et peu d’alternative à une diminution effective des dépenses publiques alors qu’elles culminent 10 points au-dessus de celles de nos partenaires. Pour les citoyens comme pour les entrepreneurs ou les investisseurs, la capacité à réduire l’incertitude et à assurer la sécurité sur un cap clair s’impose comme un impératif.

En même temps il faut apporter des  réponses concrètes à  la  France des villes moyennes de province, aux campagnes enclavées, véritables  perdantes de  la  mondialisation, laissées  pour compte des politiques publiques depuis des décennies et qui décrochent sur tous les plans : commerces abandonnés, services publics en déshérence, fracture numérique, accès aux soins compliqué, éducation sinistrée…  C’est une politique globale de revitalisation qui doit être menée. Elle a déjà commencé dans les Régions conquises  par la droite et le centre en 2015. Mais ces dernières ne peuvent aller au-delà de leurs compétences.  Il faut   aller plus loin. L’Etat doit s’impliquer par une volonté  systématique de rééquilibrage des territoires dans tous les domaines. Les ressources entrepreneuriales ne manquent pas, il suffit de  les renforcer avec une politique adaptée. Toute revitalisation commence par la réinstallation de l’emploi.

Enfin, pour réussir,  le nouveau président et son exécutif devront rétablir un lien de confiance avec les professionnels en répondant à leurs attentes. Elles sont multiples, mais accessibles : former les élus à l’entreprise pour améliorer le dialogue avec les  politiques, construire un « cloud » souverain pour éviter de céder  les données à Google ou Microsoft, favoriser une économie du capital-risque car les « jeunes pousses » peuvent révolutionner le modèle de croissance français. Notre pays a aussi besoin de stabilité fiscale et la  priorité du nouveau gouvernement sera de la garantir. Les professionnels demandent aussi  de faire respecter les règles prévues par la loi en matière de retards de paiement, si importants pour nos PME, de favoriser l’investissement de long terme, de mettre fin à l’insécurité juridique qui n’est toujours pas réglée…

Notre pays a de nombreux atouts. Contre  le chômage on a  tout essayé, sauf ce qui marche. Le  plein emploi n’est pas un rêve, il peut devenir réalité. La France peut revenir au 1er rang des puissances européennes d’ici dix ans. 

Daniel HOULLE

calepindh.fr

 

Commenter cet article