" />
Association Unis Pour la France (UPF)

Seine-et-Marne. Quand les migrants basés à Paris viennent écumer le village de Montigny-sur-Loing

3 Mai 2019 , Rédigé par U.P.F Publié dans #Actualité, #Communiqué

Seine-et-Marne. Quand les migrants basés à Paris viennent écumer le village de Montigny-sur-Loing

Les interpellations de migrants algériens, venus depuis Paris en train pour commettre des cambriolages à Montigny-sur-Loing, se succèdent.

Depuis plusieurs semaines, le commissariat de Moret ne cesse d’effectuer des interpellations en flagrant délit de cambriolage à Montigny-sur-Loing.

« Il s’agit d’équipes de migrants algériens basés à Paris qui se passent le mot, indique une source policière. Le village est facile d’accès, avec sa gare et ses pavillons tout proches. Les délinquants viennent en train, volent, puis repartent aussitôt ».

Les deux dernières interpellations à Montigny datent du mardi 30 avril, à 15 heures. 

Les policiers ont alors surpris deux jeunes hommes en train de fouiller et de vandaliser la maison. Le pavillon voisin venait également d’être visité.

Pour maîtriser les deux cambrioleurs qui avaient des tessons de bouteilles à la main, les forces de l’ordre ont dû les braquer avec leurs armes de service.

Placés 48 heures en garde à vue, ils ont tout cassé dans leur cellule, badigeonnant les murs avec leur sang, en inscrivant des croix gammées.

 

Ils tambourinaient sur les portes et se tapaient la tête contre les murs en hurlant »Nique la France ! ». Nous avons dû les casquer et les menotter. Leur état d’excitation était impressionnant, j’ai rarement vu ça.

indique-t-on au commissariat.

Au final, les clandestins ont été remis en liberté avec une convocation au tribunal correctionnel pour le mois de février 2020. Par ailleurs, une obligation de quitter le territoire français leur a été notifiée.

 

Source:

-------------

Communiqué de l'UPF:

Le général de Gaulle disait à propos de l'immigration :

C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle.

Mémoires d'Alain Peyrefitte, intitulées « C'était de Gaulle », publiées en 1994

Puis il ajoutait :

Si une communauté n’est pas acceptée, c’est parce qu’elle ne donne pas de bons produits, sinon elle est admise sans problème. Si elle se plaint de racisme à son égard, c’est parce qu’elle est porteuse de désordre. Quant elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Mais il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses moeurs.

Propos rapportés par Philippe De Gaulle dans “De Gaulle mon père”. Plon 2003

Comme tous les français, le général de Gaulle voulait que la France reste la France et que sa cohésion nationale ne soit pas mise en péril ni son identité diluée par des gens de l’extérieur qui ne feraient pas l’effort de s’intégrer.

Il y a là un impératif catégorique pour d’une part, éviter que trop de comportements allogènes n’indisposent voire exaspèrent les populations indigènes françaises et européennes en général et ne mettent en péril la cohésion sociale et l’ordre public, d’autre part, éviter de bloquer le processus d’intégration-assimilation qui permettrait in fine, à ces mêmes immigrés ou à leurs enfants de s’assimiler et devenir français à part entière s’ils le souhaitent et si la France les accepte en son sein. 

L’urgence est donc de maîtriser les flux et de réduire drastiquement l’immigration en la limitant aux seuls demandeurs d’asile reconnus et aux détenteurs de visas octroyés pour raison de tourisme ou de relations économiques, sociales et culturelles habituelles entre populations d’un monde ouvert et civilisé.

Les aides sociales doivent être supprimées pour certaines ou revues en fonction de la légalité du séjour et de la réalité du travail.

Rétablir l’ordre suppose d’en finir avec le laxisme non seulement judiciaire mais aussi migratoire car les chiffres de la délinquance sont catégoriques et font état d’un lien évident entre immigration et délinquance. 

Seul une politique de tolérance zéro et d’arrêt de l’immigration massive, permettra de réduire réellement l’insécurité générale qui frappe notre pays depuis trop longtemps.

L'UPF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article