" />
Association Unis Pour la France (UPF)

Sondage: Le bilan sévère des deux ans de Macron à l'Élysée

13 Mai 2019 , Rédigé par U.P.F Publié dans #Actualité

Sondage: Le bilan sévère des deux ans de Macron à l'Élysée

Pour les deux ans de l’élection d’Emmanuel Macron, qu’il aurait, paraît-il, fêtés dans la plus stricte intimité, les sondages fleurissent.

Il est plusieurs façons de lire les sondages. Bouteille à moitié vide ou à moitié pleine ? Mais, pour Emmanuel Macron, ce n’est pas moitié-moitié, c’est deux tiers-un tiers, et vous savez dans quel sens. On peut aussi suivre les courbes – les « pentes », comme disait M. Raffarin – sur les deux années. Là encore, la pente d’Emmanuel Macron est forte. Et descendante. On peut aussi comparer le sujet à ses prédécesseurs. On peut, enfin, multiplier les enquêtes qualitatives : le Président Macron est-il plus ceci ou cela ?

Le sondage BVA publié par La Tribune a fait tout cela. C’est très instructif et tout le monde y trouvera son compte.

D’abord, la chute depuis un an est vertigineuse : 32 % de satisfaits. Moins bien que Mitterrand (46 %), Chirac (35 %) et Sarkozy (43 %), mais mieux que Hollande, qui était à 21 %. Une consolation.

Ensuite, aucun domaine de sa politique (environnement, éducation, économie, finances, sécurité, immigration, etc.) ne trouve grâce aux yeux des Français : le constat d’échec est partagé par 56 à 68 % des Français. Son « et de droite et de gauche » ne lui pas permis de rassembler une majorité sur aucun de ces thèmes fondamentaux. Et, après les abandons des électeurs PS la première année (de 88 % à 31 % en deux ans, ce qui n’est pas rien…), il en a perdu beaucoup à droite la seconde (-18 %). À jouer sur tous les tableaux, on ne convainc vraiment personne. Et le macronisme qui se voulut une force centripète, avec le « çavapétisme » ambiant, est devenu puissamment centrifuge.

Enfin, sa personnalité est jugée sévèrement, avec des courbes descendantes : Emmanuel Macron n’est considéré comme sympathique que par 34 % des Français, sincère par 28 %, proche des gens par 20 % et rassembleur par 17 % (moins 12 points en un an). Vous me direz : en dehors de la dernière qualité, les premières ne sont pas indispensables pour faire un grand Président.

Mais il est un critère essentiel qui devrait nous inquiéter tous : Emmanuel Macron n’est jugé « compétent » – oui : compétent – que par 36 % des Français, ce qui représente une chute de 24 points en un an !

Source :

Emmanuel Macron, lors de sa conférence de presse, a tenté de contrer ce sentiment négatif à l'égard de sa politique : « Est-ce qu'on a fait fausse route ? Je crois tout le contraire. Les mesures n'ont pas été suffisamment rapides, humaines, radicales, mais je crois profondément qu'elles ont été justes. » Emmanuel Macron s'est dit prêt à changer de méthode et le gouvernement a commencé à le montrer lundi avec sa « conférence sociale », rebaptisée mobilisation nationale autour des partenaires sociaux, des associations et des ONG environnementales. Mais le chef de l'État n'a pas l'intention de changer une politique dont il est convaincu qu'elle va finir par donner des résultats tangibles.

Source :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article