" />
Association Unis Pour la France (UPF)

Violences du 1er mai: les casseurs doivent être punis avec la plus grande sévérité !

2 Mai 2019 , Rédigé par U.P.F Publié dans #Communiqué

Violences du 1er mai: les casseurs doivent être punis avec la plus grande sévérité !

Le défilé du 1er mai a été émaillé de heurts entre forces de l’ordre et «black blocs». L'UPF demande au gouvernement de mettre fin à ce laxisme d’Etat face aux casseurs. 

Paris a été une nouvelle fois le théâtre de violences lors du traditionnel défilé du 1er mai.

 

 

Pour l'UPF, il est incompréhensible que le gouvernement n’ait pas pris les mesures qui s’imposent pour interdire les rassemblements de ces casseurs alors qu'un appel à une journée "jaune et noire", événement intitulé "1er mai, acte ultime : Paris, capitale de l'émeute", a été lancé quelques jours plutôt sur les réseaux sociaux.

La question de la gestion du maintien de l'ordre pendant les manifestations se pose. Depuis plusieurs mois, des groupuscules violents sèment régulièrement le chaos dans nos villes lors des manifestations des "Gilets jaunes": mobilier urbain brûlés, enseignes pillées et saccagées. Nos forces de l’ordre sont éprouvées.

L'UPF demande au ministre de l’intérieur, Mr Castaner, la dissolution des black blocs et autres groupes de casseurs qui malgré les multiples violences qu’ils génèrent, continuent de pouvoir agir en toute impunité.

Il est urgent de rétablir l'autorité de l'Etat. Les casseurs doivent être punis avec la plus grande sévérité. Si manifester est une composante majeure de la liberté d’expression, la préservation de l’ordre public est un élément indispensable au bon fonctionnement de toute société. 

L'UPF

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article