Association Unis Pour la France

QUIPROQUO

18 Avril 2017, 12:57pm

Publié par Frances

QUIPROQUO

QUIPROQUO – QUID PRO QUO – QUOI POUR QUOI ?

FRANÇOIS HOLLANDE. L' HEURE DU BILAN.

La fin d’un rêve pour beaucoup de français, dont je n’ai jamais fait partie. La fin d'un cauchemar pour la majorité d'entre eux.
Pour François HOLLANDE, je plaide « Coupable ». Coupable de laxisme, coupable d’amateurisme, coupable de dilettantisme, coupable de fumisterie, coupable de sournoiserie, coupable d’imposture.
Pour son seul plaisir de pouvoir, il n’a pas hésité a traîner la France dans le chaos et les Français dans l’appauvrissement, voire la misère.
Contesté dans son propre camp, sa « Comédie des erreurs » a installé la défiance et la méfiance au sein de ses troupes.
Moi, Président de la République, Moi, Président de la République, Moi, Président de la République, anaphore martelé aux français, pour le cas où ils l’auraient oublié, abondance de paroles creuses débitées dans un ton monocorde à effet soporifique, un sentiment de culpabilité sous-jacent, sont autant de symptômes d’une infériorité mentale par rapport à la fonction.
Vanité, égotisme, orgueil, culte du moi : La France et les Français en ont payé le prix (pour partie) ; le solde, impossible à chiffrer, reste à acquitter.
François HOLLANDE a été élu par le mensonge ; il est devenu détesté par malentendu.
Les Français ont été mystifiés par cette supercherie. Souhaitons qu’ils se souviennent que la fonction de Président de la République ne peut pas s’improviser et que les électeurs feront, cette fois, le bon choix.
L’histoire, elle, retiendra la leçon.
Après les Trente Glorieuses, les Cinq (voire dix) Calamiteuses.
SALUT, Monsieur Hollande.
Danielle Mihaera Francès

Commenter cet article